Valeur en lumens et rendu en Watt

10W_HB_COB_LED_Engine

Sur les fiches techniques des ampoules leds, on peut trouver beaucoup d’information mais comment les décrypter.

La valeur que l’on trouve le plus souvent est la valeur en lumens. La base de calcul est simple 1000-1250 lumens = 100W de rendu. Mais attention au véritable rendu une fois installé chez vous! Sur planeteleds.fr, est indiqué également le rendu lumineux, résultat de test en conditions réelles qui donne une idée plus précise de ce que donnera l’ampoule une fois installé chez vous.

Par exemple pour l’ampoule LED COB 5W 400Lm, elle devrait donc ne rendre que 40W de puissance réelle et pourtant si l’on regarde de plus près la fiche technique, en condition réelle, elle restitue environ 50W de puissance réelle.

L’information sur la consommation en Watt est importante à prendre en compte! Pourquoi? Tout simplement parce que certaines ampoules à leds sont peu efficace par rapport à d’autre et il n’est pas rare de trouver des ampoules consommant le double de ce qui est annoncé pour la même restitution lumineuse.

Dimmable ou non dimmable?

led-bulbs-dimmable

Pour commencer qu’est que veut dire dimmable? C’est tout simplement la possibilité de pouvoir faire varier la luminosité avec un variateur.

Cette information est importante à prendre en compte, pourquoi? Tout simplement parce que si l’ampoule n’en est pas équipé, si vous utilisez un variateur l’ampoule ne pourra pas varier en luminosité. Elle s’allumera et s’éteindra sans variation et passera par des phases de clignotements.

Il faut savoir que les ampoules à led équipé de ce système ont un coût plus élevé mais ce système ayant tendance à se généraliser, les prix baissent pour au final se retrouver au même prix que les ampoules leds classique aujourd’hui !

Sur une ampoule GU10 45° 400Lm dimmable à 13,90€, anciennement non-dimmable au prix de 13,45€ … la différence est minime.

Les angles d’éclairage

50-W-XV-36_SL-beam-pattern

Il faut bien analyser toutes les caractéristiques des ampoules led et notamment l’angle d’éclairage car selon votre éclairage d’origine et la configuration de la pièce à éclairer, le choix est crucial.

Tous les spots de type MR16 ou GU10 diffusent très souvent sur environ 45° donc deux solutions s’offrent à vous : soit vous souhaitez garder le même type d’éclairage, donc dans ce cas il vous faut prendre une ampoule led 45° ,soit si vous trouvez que votre éclairage d’origine est trop directionnel, vous pouvez passer sur des ampoules diffusant sur 120° d’angle.

Les ampoules de type E27 sont elles, configurées d’une façon différente pour remplacer aisément les ampoules E27 d’origine, leurs angles d’éclairage peut varier de 120° à 280°.

Les Températures Couleurs, que choisir?

kelvin-scale-large

Le choix de la température de couleur est très important selon le rendu que vous souhaitez obtenir.

Vous trouverez trois types de couleur différente, le blanc froid, le blanc « lumière de jour » et le blanc chaud.

Le blanc froid est un blanc pur à la limite du bleu, il disparait peu à peu pour son éclairage trop froid, rendant son utilisation inconfortable dans les pièces à vivre.

Le blanc « lumière du jour » est le parfait mélange entre le blanc chaud et le blanc froid, ce compromis permet un éclairage agréable tout en gardant le rendu blanc neutre sans avoir ni de blanc/bleu ni de jaune, idéal pour tout ceux qui souhaitent se séparer de leurs ampoules halogènes jaunes et passer à un bel éclairage blanc.

Le blanc chaud est un blanc teinté jaune se rapprochant du type d’éclairage des ampoules halogènes d’origine. Idéal pour passer de l’halogène à l’ampoule led sans changer ses habitudes, (mis à part la facture EDF)

La LED est dangereuse pour la santé?

600px-Panneau_attention.svg

Ce qui dit en fait le rapport de l’ANSES… page 8 du deuxième dossier

Cinq dossiers sont proposés en consultation sur le site de l’AFSSET, en plus d’un résumé de rapport. Ils ne sont pas évidents à lire, tant leurs textes se recoupent. A force d’en relire des bouts identiques, on pourrait croire qu’ils n’ont éventuellement été que partiellement redécoupés. Mais non. Et dans le second rapport, on lit ce paragraphe :

Il apparaît que certaines LED très couramment utilisées en éclairage, signalisation et balisage appartiennent au groupe de risque 2, alors que toutes les autres sources d’éclairage disponibles pour le grand public ne dépassent pas les groupes de risque 0 ou 1.

En remontant, on trouve la définition de ces niveaux de risques :

La norme définit 4 groupes de risques :

  • groupe de risque 0 (exempt de risque), le produit ne présente aucun risque photobiologique ;
  • groupe de risque 1 (risque faible), le produit ne présente pas un risque lié aux limites d’exposition en condition d’utilisation normale ;
  • groupe de risque 2 (risque modéré), le produit ne présente pas un risque lié à la réponse d’aversion pour les sources à lumière très brillante ou en raison de l’inconfort thermique ;
  • groupe de risque 3 (risque élevé), le produit peut présenter un risque même pour une exposition momentanée ou courte.

Les lampes destinées au grand public ne présentent aucun risque en condition d’utilisation normale. En revanche, certaines LED à usage de signalisation présentent un risque modéré. Sont concernés donc certains professionnels, clairement ciblés cette fois dans le dossier de presse : « installateurs éclairagistes, métiers du spectacle, etc. qui sont soumis à des éclairages de forte intensité, et sont donc susceptibles d’être exposés à de grandes quantités de lumière bleue« .

Extrait tiré du site les numériques.com

Quatre Générations d’ampoule LED

led-ampoule-trois-generation

Depuis le lancement des ampoules à LEDs, il y a eu un passage par quatre générations :

2004-2006 : Première génération d’ampoule à led. Elle commence avec des versions de plusieurs dizaines de leds standards de 5mm pour finir sur des grosses ampoules de plus de 60 Leds. Le soucis? Un éclairage bien trop faible pour une utilisation domestique.

2006-2010 : La deuxième génération d’ampoule à led commence à devenir réellement efficace avec l’apparition de leds SMD et High Power. A partir de cette nouveauté, découlent des ampoules pouvant rendre une puissance d’entre 30W à 80W selon la taille de l’ampoule.

2013 : La troisième génération est principalement concentré sur la led COB. Le système est simple, au lieu de mettre des quantités importantes de leds, le principe est d’utiliser une seule led COB (dite matricielle). Les bénéfices? Un éclairage très puissant, une dissipation de chaleur contrôlée, un prix contenu du fait de la simplification de fabrication.

2016 : La quatrième génération ne laisse plus le temps de s’attarder sur un type de led car ces derniers temps chaque mois une nouvelle led ou une nouvelle évolution est développée. La smd5730, smd3535, smd3014… tant de type de led avec un rapport watt/lumens de plus en plus élevé.